Mort de Mawda: le rapport du Comité P remis en cause


Mawda

 

 

Dans son rapport sur l’incident de tir qui a coûté la vie à Mawda, une enfant de 2 ans, en mai 2018, le Comité P s’est concentré sur des problèmes de communication et de coordination, en omettant de poser des questions cruciales, selon des informations divulguées lundi par Paris Match Belgique, qui a pu se procurer le dit rapport.

 


L’enquête du Comité P porte sur la poursuite menée sur l’autoroute, en excluant l’incident de tir qui sera examiné lors de la procédure judiciaire. Cette course-poursuite aurait eu lieu à 90 km/h en moyenne.

Le Comité P confirmerait l’inscription de cette poursuite dans le cadre politique d’une opération Medusa, qui concerne la montée de migrants dans les camions stationnés sur les parkings autoroutiers. Il se serait aussi livré à l’analyse de documents de la police fédérale pour évoquer les bonnes pratiques en cas de poursuites et interceptions de véhicules. L’exercice visant à atteindre une cible en mouvement à partir d’une position elle-même en mouvement est, en conclusion, considéré comme hasardeux.

La tenue d’une réunion policière le 31 mai 2018, dévoilée par Paris Match Belgique plus tôt, est confirmée, de même que plusieurs débriefings opérationnels organisés entre le 22 mai 2018 et le 06 juin 2018. Le Comité P n’émet cependant aucune critique à propos de ces assemblées policières, suspectées de possible « coalition de fonctionnaires » par Me Alexis Deswaef

La suite ici : Mort de Mawda: le rapport du Comité P remis en cause

30.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.