MSF : «Des îles grecques à la Belgique, la destruction programmée du droit d’asile»




De la Grèce à l’Italie, en passant par la Belgique, les demandeurs d’asile et réfugiés sont pris au piège d’une spirale infernale qui vise à restreindre le droit d’asile à peau de chagrin. Car on ne peut considérer qu’un droit d’asile est réel s’il n’est pas accompagné d’un accueil digne. En Belgique, les mesures annoncées participent d’une même stratégie qui vise à convaincre les personnes en besoin de protection à abandonner leur demande d’asile en Belgique.


Ahmed  a fui la guerre en Syrie, vécu l’horreur des camps en Grèce et le stress lié à l’exil et l’inconnu. Pourtant, aujourd’hui, sa plus grande source d’anxiété est la complexité administrative en Europe. Dernier épisode de son périple, Ahmed n’est pas le bienvenu dans les centres d’accueil et doit chaque jour trouver où se loger. Bienvenue en Belgique. Ahmed n’est pas le seul, il y a tous ceux qui arrivent chez nous à la recherche d’un avenir plus sûr, et qui trouvent une politique toujours plus restrictive.

Priver ces personnes d’un abri pendant leur demande d’asile est le résultat d’instructions données à Fedasil par Maggie de Block, secrétaire d’État en charge de l’Asile et de la Migration. Ces mesures visent à exclure du droit à l’accueil ceux qui, selon le règlement de Dublin, n’ont pas été renvoyés dans les délais dans le pays chargé d’examiner leur demande et de ceux qui ont déjà obtenu la protection internationale dans un autre pays de l’Union. Ces mesures visent à résoudre le problème de saturation du réseau d’accueil et les personnes concernées sont ainsi présentées comme des fraudeurs qui abusent de la générosité de la Belgique.

La réalité que nos équipes observent en Belgique, en Italie ou en Grèce est bien loin de ce portrait dressé par Maggie De Block. C’est pourquoi MSF et d’autres organisations ont saisi le Conseil d’Etat pour demander l’annulation de ces mesures.

La suite ici :«Des îles grecques à la Belgique, la destruction programmée du droit d’asile»

12.02.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.