Nationalisme contre multilatéralisme


nationalisme

 

 

Tout a été dit sur ce fameux Pacte des Migrations (ONU), ce texte des Nations-Unies en 23 objectifs et dont l’ambition est de contribuer à faire des migrations un processus légal, encadré et sûr. Il ne vise pas à ouvrir toutes grandes les frontières sans contrôle ; il vise à tenter de mieux gérer les migrations ensemble. Le pacte aborde certes les droits des migrants, mais aussi la lutte contre les causes de la migration, la lutte contre la traite et le trafic d’êtres humains, ou encore l’implication des diasporas dans la gestion des migrations.

 


La Belgique vit un Vaudeville politique puisque le Premier Ministre a affirmé devant le monde entier en septembre dernier que la Belgique allait signer ce pacte et que la N-VA ne veut plus le signer. Elle ne s’y était jamais formellement opposé durant le processus, même si elle avait exprimé ses doutes.

Mais voilà : une série de pays comme l’Autriche, l’Italie, la Hongrie se retirent du processus, ce qui rend la position du parti nationaliste difficile auprès de son propre électorat, en particulier après des élections communales ayant remis l’extrême droite en selle. A la Chambre, des auditions ont été organisées pour déterminer si ce Pacte est contraignant ou non.

C’est un faux débat, car on part du postulat somme toute un peu étrange que soit quelque chose serait juridiquement contraignant, soit il n’existerait pas. Mais toute la réalité n’est pas dans le droit, toute la réalité n’est pas dans la loi. Le droit n’est qu’une fenêtre de vision du monde. La politique est une autre fenêtre de vision du monde. Le pacte ne crée pas de nouveaux droits subjectifs, mais il enclenche une dynamique en tissant entre Etats des liens sur la migration. On ne pourrait pas exclure qu’un jour un juge puisse y puiser des arguments pour illustrer une position, mais c’est un texte politique bien avant d’être un texte juridique. Et c’est bien là tout le problème.

La suite ici : Nationalisme contre multilatéralisme

13.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.