Ne sabordez pas la taxe sur les transactions financières



Après trois longues années de négociation, il était prévu que cette taxe contribue au financement de la transition énergétique.


La discussion sur l’adoption de la taxe sur les transactions financières (TTF) a été retirée de l’ordre du jour de la dernière réunion des ministres de Finances de l’Union européenne (Ecofin) du 22 mai, à la demande de la France.Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a refusé l’étiquette d’ancien banquier et de candidat de la finance. A peine élu, il offre pourtant une nouvelle victoire aux grandes banques, vent debout contre une mesure dont l’objectif est de lutter contre la spéculation au cœur de leur activité.

L’accord était en vue pour l’adoption du projet de directive sur la TTF, négocié dans le cadre d’une coopération renforcée entre dix pays européens, dont l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Ce projet est soutenu par la plupart des ONG ainsi que par la majorité des citoyens européens, comme le montrent les enquêtes
La suite ici : (1) Ne sabordez pas la taxe sur les transactions financières – Libération

14.06.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.