Néolibéralisme. À la racine de tous nos problèmes


Néolibéralisme

Effondrement financier, désastre environnemental ou même montée en puissance de Donald Trump… Autant de phénomènes auxquels le néolibéralisme n’est pas étranger estime George Monbiot dans The Guardian. Et de se demander pourquoi la gauche a échoué à formuler une alternative digne de ce nom.


Néolibéralisme. Un terme dont l’anonymat est à la fois le symptôme et la cause de la puissance. Et une idée qui a joué un rôle majeur dans bon nombre de crises:

  • débâcle financière de 2007-2008,
  • délocalisation de richesse et de puissance, dont les « Panama Papers » ne nous offrent qu’un timide aperçu,
  • lent effondrement de la Santé publique et de l’Éducation,
  • résurgence du phénomène des enfants pauvres,
  • épidémie de solitude,
  • saccage des écosystèmes,
  • ascension de Donald Trump.

Pourtant, nous répondons à chacune de ces crises comme si elle apparaissait isolément.

Sans prendre conscience, donc, de la cohérence qui caractérise le déclenchement ou l’exacerbation de leur philosophie sous-jacente.Une philosophie qui, même si elle porte -ou portait- un nom, bénéficie d’un insigne  privilège: celui de pouvoir opérer en tout anonymat.

La suite ici : Projet relationnel: Néolibéralisme. A la racine de tous nos problèmes

10.11.16

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.