Neutralité du Net: le régulateur américain des télécoms ouvre les hostilités


Neutralité

« Nos entreprises devraient pouvoir rivaliser avec leurs concurrentes sur la base de la qualité de nos produits et nos services, pas sur notre capacité de payer des taxes à nos fournisseurs d’accès. »


Deux ans après la victoire de la neutralité du Net aux États-Unis, ce grand principe est remis en question par le nouveau directeur du régulateur des télécoms, nommé par Donald Trump.

C’est ce que craignaient les défenseurs de la neutralité du Net depuis l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Mercredi 26 avril, le régulateur américain des télécoms, la FCC (Federal Communications Commission), a confirmé leurs appréhensions, en annonçant qu’elle comptait revenir sur ce grand principe.

Celui-ci garantit un accès technique égal à Internet, quel que soit l’utilisateur et quel que soit le service auquel il se connecte. Par exemple, la neutralité du Net interdit aux fournisseurs d’accès de faire payer davantage à leurs clients pour qu’ils bénéficient d’un meilleur débit sur YouTube ou Netflix – ou de faire payer YouTube ou Netflix pour offrir un meilleur débit à leurs utilisateurs. Ce principe, qui régit Internet depuis ses débuts, consiste tout simplement à traiter toutes les données de la même manière, sans discrimination.
La suite ici : Neutralité du Net : le régulateur américain des télécoms ouvre les hostilités

28.04.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.