Neutralité du Net: la résistance s’organise


résistance s'organise

Aux États-Unis, plusieurs États fédérés tentent d’instaurer leurs propres lois pour sauver la neutralité du Net. À l’échelon fédéral, les sénateurs espèrent aussi renverser la vapeur tandis que de nombreux procureurs généraux et associations portent l’affaire en justice. Tous espèrent qu’il n’est pas trop tard pour ressusciter le principe fondateur du web…


Le combat semble perdu, mais la résistance acharnée qui se poursuit est en elle-même révélatrice de l’importance historique de ce qui se joue outre-Atlantique. Le 14 décembre dernier, la Federal communications commission (FCC), le régulateur des télécoms américains a enterré la neutralité du Net. Pourtant, plusieurs États américains refusent d’entériner cet « arrêt de mort » du web, ainsi que le décrit un journaliste du New York Times.

Après la Californie, les États de Washington, de New York et le Massachusetts, le Nebraska tente à son tour d’introduire une loi pour réhabiliter le principe de la neutralité de traitement des flux en ligne. C’est un sénateur de la Législature du Nebraska, le démocrate Adam Morfeld, qui a introduit cette proposition de loi le 5 janvier.

Fait notable, le Nebraska devient ainsi le premier Etat contrôlé par les Républicains à s’engager dans ce combat. Et la proposition transcende les clivages politiques. « Je savais que j’étais passionné par ce sujet, mais j’ai été surpris par le soutien que j’ai reçu, aussi bien de Républicains, de Démocrates et de Libertariens », a confié le sénateur au Lincoln Journal Star, un média local.


La suite ici : Neutralité du Net : la résistance s’organise

13.01.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.