« Opérations bikini » en Algérie, un « fantasme » repris par la presse française


Opérations bikini

L’auteure de l’article initial, Lilia Mechakra, a indiqué à l’AFP avoir « parlé d’un groupe de femmes de 3 000 membres, sans dire qu’elles allaient à la plage toutes ensemble ». Selon elle, ses propos ont été déformés, puis le chiffre repris partout sans vérification.


Depuis le début de l’été, des Algériennes, se donnant rendez-vous sur la plage pour éviter d’y être importunées par des dragueurs grossiers ou des professeurs de morale, ont été érigées par certains médias en militantes luttant en bikini contre l’islamisme.

Lundi 7 août, l’info a tourné sur les sitesde certainsmédias français peu regardants : « jusqu’à 3 000 femmes » étaient attendues pour une « baignade républicaine géante » à Tichy, localité balnéaire de Kabylie située près de Béjaïa (250 km à l’est d’Alger).

Kamel Medjdoub, chef du bureau de Béjaïa du quotidien algérien El Watan, est pourtant formel : « Aucune baignade républicaine n’a eu lieu » le 7 août. « C’était une journée ordinaire avec son lot de maillots ordinaires de toutes sortes », a-t-il assuré par téléphone à l’AFP. Le bikini n’est pas interdit sur les plages algériennes, où les femmes se baignent dans des tenues diverses : maillot une-pièce, deux-pièces, habillées ou en burkini.
La suite ici : « Opérations bikini » en Algérie, un « fantasme » repris par la presse française

11.08.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.