Pacte migratoire: qui comprend encore la N-VA?


N-VA

 

 

 

Mais à quoi joue la N-VA ? Elle dénonce très tardivement le pacte migratoire, menace l’existence du gouvernement fédéral, puis décide d’y rester sans avoir obtenu gain de cause. Habituée à sortir gagnante des crises qu’elle a elle-même provoquées, elle connaît son premier revers spectaculaire. Voici quatre clefs pour comprendre.

 


Comment expliquer le comportement de la N-VA ces derniers jours et semaines ? D’abord par la défaite aux élections communales. « La N-VA n’avait plus perdu une élection depuis 2003, explique le politologue Carl Devos (université de Gand). Il y a donc une réaction de panique, d’autant que le Vlaams Belang, lui, a connu un succès. Puis plusieurs pays ont exprimé leurs craintes face au Pacte migratoire. La N-VA s’est dès lors réveillée pour des raisons électorales, mais aussi idéologiques car elle se profile comme le parti qui protège l’identité flamande, le bien-être flamand, avec l’idée que l’immigration va mettre en danger cette identité. Cela explique le problème qu’elle fait avec le pacte, mais elle a commis la faute de ne pas le faire plus tôt. Ce qui l’affaiblit en tant que parti bon gestionnaire. »

D’autant qu’elle avait dit qu’un vote alternatif à la Chambre sur le pacte signifierait la fin du gouvernement Michel. Pour le politologue Bart Maddens (KUL), proche des milieux nationalistes, la N-VA cherche surtout à gagner du temps. « Sortir du gouvernement est une grosse décision. Ils tentent de s’adapter à la rhétorique de Charles Michel qui parle d’aller signer le pacte au nom du Parlement et pas du gouvernement. Mais le parti est dans une position très inconfortable. » Et si le Pacte est finalement signé, ajoute-t-il, les ministres N-VA n’auront pas d’autres choix que de démissionner : « Ils ont fixé cette ligne rouge eux-mêmes. Ils se définissent comme un parti où les principes sont plus importants que les postes. S’ils reviennent sur leur parole et restent au gouvernement, alors que Charles Michel va signer à New York, le Vlaams Belang se fera un plaisir d’enfoncer le couteau dans la plaie. »

La suite icihttps://plus.lesoir.be/194087/article/2018-12-06/pacte-migratoire-qui-comprend-encore-la-n-va

7.12.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.