Plongée dans l’univers des Q 



En immersion au sein de la communauté QAnon depuis la rentrée 2020, au travers des comptes Telegram des communautés américaines, allemandes et françaises du mouvement, mais également des chaînes de diffusion des principaux influenceurs du mouvement, nous avons cherché à voir le monde par leur prisme pour mieux comprendre leur fonctionnement. Cet article est le premier d’une série de chroniques qui tâchera d’appréhender toute la complexité de la communauté QAnon.


Pour comprendre les Q, il convient de revenir à la genèse du mouvement. Celui-ci s’est constitué à partir d’une révélation, l’existence d’un Etat Profond (le Deep State), un groupe de personnes composé de l’« élite négative », à savoir des dirigeants politiques (essentiellement démocrates aux États-Unis), des dirigeants d’entreprises, des journalistes, et plus généralement toute personne ayant une influence directe sur l’opinion publique. Cette élite corrompue manipulerait le peuple et serait par ailleurs au cœur d’un gigantesque trafic d’enfants.

Q est une personne, ou un collectif de personnes – dont l’identité reste encore un mystère à ce jour – au sein de « l’État Profond », dont le rôle est de communiquer des informations (souvent parcellaires, codées, sous forme de questions) permettant au peuple de se motiver, de réagir et de combattre cette corruption. Donald Trump, « POTUS » (President of the United States of America) comme le surnomment souvent les Q, incarne quant à lui la face visible de la lutte contre l’État Profond.

Les membres de la communauté Q se qualifient de « Soldats Digitaux en résistance ». Ils sont présents dans tous les pays et viennent en support dans l’attente du « Grand Réveil » (prise de conscience de la réalité du monde dans lequel nous vivons par l’ensemble de la population) et de la « Tempête » (défaite de l’État Profond) qui se déroulera selon le « Plan » (un message initial de Q) qui doit se dérouler en six étapes. L’une des devises favorites des Q est « WWG1WGA » (« Where We Go 1, We Go All »). Elle illustre l’importance de l’initiative individuelle au sein du collectif.

La communauté participe également à une enquête grandeur nature visant à démasquer les pédocriminels et à identifier tout élément qui permettra de conduire à la chute de l’Etat Profond. Les influenceurs de la communauté Q de chaque pays animent, guident et stimulent cette communauté, accordant les hypothèses entre pays à la manière d’un grand jeu collaboratif. On peut ainsi dire que Q, en quelque sorte, a réussi là où tant de communautés ont échoué : dans la capacité à créer un collectif, l’animer, le faire grossir et le faire perdurer dans le temps.

La suite ici :Plongée dans l’univers des Q / Épisode 1 : une brève histoire du 6 janvier 2021

15.01.21

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.