Pour battre Trump en 2020: un guerrier ou un guérisseur





Ces primaires se joueront en revanche sur la capacité des candidats à choisir et à incarner un personnage, soit celui du guerrier, qui mobilisera l’armée démocrate et mènera la reconquête face à Donald Trump, soit celui du guérisseur, qui prônera l’apaisement des tensions et soignera une Amérique grièvement blessée.



Bernie Sanders, sénateur indépendant du Vermont et héros des progressistes américains depuis sa campagne d’insurrection face à Hillary Clinton en 2016, vient de se jeter officiellement dans la foire d’empoigne qui permettra aux démocrates de choisir leur champion pour affronter Donald Trump en novembre 2020. Le parcours vers l’investiture du parti démocrate est un marathon, ponctué par les rallyes politiques, les levées de fonds, les débats télévisés en 2019, une longue saison de primaires de février à juin 2020 ponctuée par l’investiture officielle du parti à la convention, avant de s’engager enfin dans le duel pour la Maison Blanche.

Plus d’un an et demi avant l’élection présidentielle américaine, ils sont déjà plus d’une dizaine de candidats déclarés, reflet de l’image du parti démocrate d’aujourd’hui – féminin, divers, rajeuni. Pour l’instant les sénateurs tiennent le haut du pavé – Bernie Sanders, mais aussi Elisabeth Warren (Massachusetts), Kamala Harris (Californie), Cory Booker (New Jersey), Amy Klobuchar (Minnesota) et Kristen Gillibrand (New York). Les autres ont des mouvements de soutien plus confidentiels mais enthousiastes, la représentante d’Hawaï Tulsi Gabbard, les maires Julian Castro (San Antonio) et Pete Buttigieg (South Bend).

Toutefois, 2020 diffère de 2016, où l’offre politique de l’après-Obama était ouverte, et de 2018, où l’enjeu politique était législatif. Cette fois, les démocrates doivent faire barrage à la réélection d’un président hors norme, impopulaire avec la majorité mais solidement appuyé sur une minorité, dont le populisme et le nationalisme ont profondément bouleversé les équilibres politiques et institutionnels américains. Le style présidentiel de Donald Trump, agressif, territorial et mensonger, a conditionné irrémédiablement les campagnes politiques auxquelles il prendra part. Le peuple américain, désorienté, attendra de la part d’un challenger un discours fort, contrastant avec celui du président.

La suite ici  : Pour battre Trump en 2020: un guerrier ou un guérisseur

5.03.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.