Pour « un droit social plus adapté », ils créent l’Observatoire de l’ubérisation


Droit social

« Nous sommes en train de vivre une vraie révolution, qui touche tous les secteurs de notre société, mais comme toujours, le temps politique n’est pas le temps économique. »

Le fondateur de cet observatoire, Grégoire Leclercq, explique à « We Demain » en quoi consistent les missions de cette structure inédite en France.

Il est entré dans le dictionnaire en mai 2016 et sera publié dans le petit Robert dès mai 2017 : le mot « ubérisé » qualifie, selon le journaliste et académicien Bernard Pivot,« un secteur d’économie, généralement des services, qui a été révolutionné par des techniques nouvelles ».

Des services « en pleine expansion », observe Grégoire Leclercq, le président de la Fédération des auto-entrepreneurs et dirigeants d’entreprise en France, qui a fondé, l’été dernier, le premier Observatoire de l’ubérisation avec Denis Jacquet, le président de l’association Parrainer la croissance.

La suite ici : Pour « un droit social plus adapté », ils créent l’Observatoire de l’ubérisation

1 06 16

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.