Quatre ans de Donald Trump à la Maison Blanche résumés en 14 dates



Défiance vis-à-vis des règles internationales, enquête russe et procédure de destitution, rapprochement avec la Corée du Nord… les quatre années du 45e président des Etats-Unis ont été intenses.


De son élection surprise à la tête des Etats-Unis, en novembre 2016, à la campagne pour sa réélection, en 2020, Donald Trump a eu quatre ans pour bousculer les codes de la politique américaine. Depuis son emménagement à la Maison Blanche, le républicain a eu le temps de tweeter des dizaines de milliers de fois, tout en revenant sur plusieurs accords internationaux signés par les Etats-Unis, mais il a aussi échappé à une tentative de destitution et connu la plus grave crise sanitaire du XXIe siècle.

Ses détracteurs comme ses plus fidèles soutiens s’accorderont sûrement sur un fait : le président américain n’a laissé à personne le loisir de s’ennuyer durant son premier mandat. Retour sur ses quatre années à Washington :

27 janvier 2017
Le « Muslim ban » crée le chaos dans les aéroports américains
Dès le début de son mandat, le nouveau président prend une décision très critiquée. Une semaine après s’être installé à la Maison Blanche, Donald Trump signe un décret imposant une interdiction d’entrée sur le territoire à des ressortissants de sept pays à majorité musulmane, pour quatre-vingt-dix jours. Tous les réfugiés sont, eux, interdits d’entrée pour cent vingt jours. M. Trump affirme qu’il s’agit de « protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux Etats-Unis ». Un chaos gagne les aéroports aux Etats-Unis avec la détention de passagers dès leur arrivée et des agents de sécurité aux frontières ne sachant pas comment appliquer cette décision. La levée de boucliers est immédiate, avec des manifestations organisées dans tout le pays pour dénoncer une mesure discriminatoire envers les musulmans. Le décret sera rapidement bloqué par des tribunaux.
28.10.20
Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.