Qu’est-ce que l’alt-right?



Nous sommes loin d’une création médiatique, bien au contraire : il s’agit d’une idéologie au sens propre du terme, ayant créé sa contre-culture, ses propres références et grilles de compréhension du monde. Cette mouvance radicale est ancienne et a ses théoriciens, qui sont d’ailleurs souvent des universitaires.


Le grand public a découvert la « droite alternative » (« Alternative Right » ou « alt-right ») lors de l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Loin d’être une création médiatique, il s’agit d’une idéologie au sens propre du terme : cette mouvance n’est pas de « droite », mais d’extrême droite, à tendance suprémaciste blanche. Analyse par Stéphane François, membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation, de cette mouvance qui pourrait radicaliser la droite avec constance.

Le grand public a découvert la « droite alternative » (« Alternative Right » ou « alt-right ») lors de l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Cette mouvance n’est pas de « droite », mais d’extrême droite, à tendance suprémaciste blanche. Elle est également ancienne, ses premiers théoriciens ayant commencé à produire dès les années 1960. Elle est enfin internationale : dès la fin des années 1960, elle a noué des liens avec l’extrême droite européenne, notamment française. Jeffrey Kaplan et Leonard Weinberg l’ont qualifiée au début des années 2000 d’extrême droite « euro-américaine ».
La suite ici : Qu’est-ce que l’alt-right ? | Fondation Jean-Jaurès

 23.04.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.