Radiographie de la radicalisation djihadiste



Les deux vagues d’attentats de 2015 doivent nous amener à interroger le terreau sur lequel grandit la menace terroriste islamiste en France. À y regarder de plus près, on constate une fracture grandissante entre des jeunes issus de l’immigration intégrés et d’autres marginalisés en quête de repères et de sacré.

La toile de fond –au plan global– des attentats de Paris, c’est d’abord la contre-réforme qui se déploie depuis trente à quarante ans au sein de l’islam et la décomposition au Moyen-Orient des sociétés qui ont été les plus fortement sécularisées dans les années de gloire du nationalisme arabe, notamment les sociétés baasistes (Syrie et Irak). Les courants d’une contre-réforme obscurantiste et antimoderne se sont exacerbés au sein de l’islam et ont pris là une puissance à proportion de l’effondrement et de l’appropriation clanique de l’État.

La suite ici : Radiographie de la radicalisation djihadiste

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.