Turquie: la réforme constitutionnelle « ouvre la voie à un système totalitaire »


réforme constitutionnelle

Ali Bayramoglu est politologue, écrivain et éditorialiste turc Pour lui, le projet de réforme constitutionnelle qui renforcerait, s’il était adopté par référendum, les pouvoirs du président est un danger pour la démocratie turque.


Cette réforme va ouvrir la voie à un système autoritaire, voire totalitaire. C’est la réforme constitutionnelle la plus restrictive concernant les grands principes démocratiques et de séparation des pouvoirs de l’histoire turque. Si la première constitution de 1924 était une constitution qui ne séparait pas les pouvoirs, il s’agissait alors d’un système parlementaire. Aujourd’hui, nous parlons d’un système présidentiel, de pouvoirs tous concentrés non dans les mains d’une assemblée mais d’un seul homme.

Depuis le coup d’Etat manqué du 15 juillet le pouvoir politique de Tayyip Erdogan en profite pour créer un système qui existe dans son idéal, un système d’obéissance, de silence, une société qui ne critique pas. On ne peut même pas être réellement informés sur ce projet car tous les journaux sont soit contrôlés soient soumis à une autocensure. Difficile d’être optimiste. »
La suite ici : Turquie : la réforme constitutionnelle « ouvre la voie à un système totalitaire » – L’Obs

22.01.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.