Répondre au populisme?




Le début du XXIe siècle est marqué en Occident par le retour du populisme. Trump aux Etats-Unis, Bolsonaro au Brésil, Salvini en Italie, Orban en Hongrie, le Vlaams Belang en Belgique… faut-il discuter avec ceux et celles qui défendent un projet dangereux pour la démocratie ? Si oui, quelle stratégie adopter pour contrer un discours qui connaît un succès certain, parce qu’il vise cette part sombre que nous avons chacun en nous ?


Faut-il débattre avec les populistes ? En Belgique, cette question se traduit ces derniers temps par « faut-il débattre avec l’extrême droite » ? Même si l’extrême droite n’a pas le monopole des dérives populistes, la question est pertinente. Son extension au PTB relève par contre d’un amalgame douteux : on peut ne pas aimer ce parti, mais il ne surfe pas sur les thèmes du nationalisme ethnique et de la construction des murs qui constituent aujourd’hui le premier fonds de commerce du populisme contemporain, soit d’abord et avant tout la haine de l’autre et le repli identitaire.

Faut-il débattre avec l’extrême droite ? Comment répondre par un discours rationnel fondé sur l’explication et l’argumentation à des slogans qui tablent sur l’émotion, l’amalgame, la simplification ? Comment opposer le temps long et exigeant de la démonstration au temps court du tweet qui tue sans se préoccuper du rapport à la vérité ? La difficulté est réelle, mais appelle une réponse sans doute assez simple. Tant que l’extrême droite populiste est marginale, on peut l’ignorer. Le cordon sanitaire médiatique et politique remplit sa fonction, même s’il reste largement impuissant à empêcher des idées nauséabondes de se diffuser sur les réseaux sociaux. Une fois que l’extrême droite s’est imposée dans le paysage, c’est par contre beaucoup plus difficile. Parce que son discours représente formellement des pans importants de la population et que refuser tout dialogue devient un déni de démocratie. C’est tout l’écart qui sépare la Belgique francophone, curieuse exception en Europe, et la Flandre voisine.

La suite ici :Répondre au populisme?

8.03.20

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.