Retour sur l’Amérique nazie de Philip Roth


Philip Roth

 

Considéré comme un géant des lettres américaines, le romancier américain s’est éteint mardi 22 mai. En 2004, il imaginait dans Le Complot contre l’Amérique qu’un candidat pronazi avait remporté la présidentielle de 1940 face à Franklin D. Roosevelt. Une uchronie dont The New York Times soulignait à la fois la puissance et les limites.

 

 


Tout au long de sa carrière, Philip Roth a inventé des destins différents à des personnages qui lui ressemblent : des garçons intelligents et sensibles qui, en grandissant, deviennent des hommes timides et torturés, déchirés entre le devoir et le désir, entre l’envie de conformité et la soif de révolte, des artistes ou des universitaires, coupés de leurs racines de petits-bourgeois juifs, et cumulant, au pire, soucis d’ordre narcissique, déceptions littéraires et déboires avec les femmes.

Dans son  roman Le Complot contre l’Amérique [traduit chez Gallimard en 2006], qui ne laisse pas indifférent malgré ses défauts, Roth tente d’imaginer que les États-Unis aient connu un sort différent. Que se serait-il passé, se demande-t-il, si le héros de l’aviation Charles Lindbergh avait battu Franklin D. Roosevelt à la présidentielle de 1940 et qu’il avait opté pour une politique pronazie (dans la réalité, il affichait des sentiments antisémites et défendait l’isolationnisme) ?

Mais ce qui distingue ce cauchemar historique, c’est que le narrateur est un enfant nommé Philip Roth et que le récit décrit les conséquences d’un antisémitisme d’Etat sur la vie quotidienne d’une famille américaine ordinaire qui se trouve être juive. Les passages du livre consacrés à cette famille Roth fictive résidant à Newark, moments sobres et parfois profondément touchants, montrent avec quelle violence la sphère publique peut interférer dans la sphère privée de la famille et perturber les rêves d’un jeune garçon.

La suite ici : Archive. Retour sur l’Amérique nazie de Philip Roth

24.05.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.