Robotique: le nerd de la guerre



Le robot Cheetah saute désormais les obstacles avec une aisance naturelle

« Le MIT a travaillé pendant des années sur son robot Cheetah, démontrant sa vitesse de pointe, son aisance dans les changements de directions, et ainsi de suite – mais sa dernière performance pourrait bien être sa plus impressionnante. Le robot est désormais capable de sauter en pleine course des obstacles d’une hauteur d’environ 40cm. »

source: cnbc

Ce que l’article évite poliment, et ce que d’autres sites d’information mentionnent du bout des lèvres, c’est qu’avant d’être une espèce de clébard mécanique sautant joyeusement au dessus de barres en mousse rose, ce robot, sans l’ombre d’un doute, est une arme. Ce que l’histoire ne dit pas non plus, c’est que le Cheetah, loin d’être un robot d’étudiants s’amusant avec un trop-plein de financement dans le laboratoire du MIT (comme le voudrait l’information ci-dessus) est en fait un projet de Boston-Dynamics, financé par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), à la coloration kaki franchement prononcée. D’ailleurs sur son site, la DARPA manipule ouvertement une langue de bois à la limite du ridicule. On y apprend que le robot « contribuera à la réponse au situation d’urgence, à l’assistance humanitaire et (parce que bon, on n’est pas là pour déconner, NDRL) à diverses autres missions militaires »

Le Cheetah dans sa version plus aboutie WildCat avait déjà établi un record de vitesse personnel à près de 47 km/h. On comprend l’embarras de toute une partie de la geekosphère face à ces diverses performances. Certes les robots, c’est cool, c’est classieux, et ça envoie du rêve à tous ceux qui ont grandi en pensant un jour posséder leur R2D2 personnel avant de se résoudre à en construire un soi-même en Lego. Mais voilà, la robotique c’est le futur, et le futur, ça a toujours été un peu la guerre quand même. Il suffit de voir le reste des créations de Boston-Dynamics pour s’en rendre compte, ça ne fleure pas bon l’aspirateur automatique et la tondeuse autonome. Et quand on sait qu’en 2013, la société a été rachetée par Google, on n’est pas beaucoup plus rassuré.

En 2007, un robot Oerlikon 35mm MK5 devient fou et vide deux chargeurs de 250 munitions antiaériennes sur un groupe de soldats. Il en tue 9, en blesse 11 autres en Afrique du Sud lors d’un exercice. L’enquête attribuera la faute à un ressort défectueux de la taille d’une allumette.

Future is bright.

Benoit

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.