Des rubricards aux blogueurs: les consommateurs créent l’information


Consommateurs

Youtubeurs, gamers, écrivains… L’accès de masse à Internet a permis à tout un chacun de produire et diffuser ses propres contenus (UGC) auprès d’un large public et d’en tirer des revenus. Qu’en est-il pour la presse en ligne ?

Au début des années 2000, l’acronyme UGC (« user generated content » en anglais) pour les contenus générés par les utilisateurs a commencé à être utilisé pour renvoyer avant tout au placement de messages électroniques sur des forums Internet. La notion demeure vague. Elle couvre désormais un vaste périmètre d’activités, depuis les contenus créés par des amateurs jusqu’aux contenus édités par des professionnels. Elle comprend aussi bien des modes d’échange et de partage de connaissance comme les Wikis, que des blogs, des musiques, des photos et des vidéos diffusés sur Internet ou les réseaux sociaux. En 2005, s’est créée la première chaîne de télévision sur Internet, entièrement réalisée à partir de contenus fournis par des amateurs : YouTube. Depuis 2005, le phénomène a néanmoins changé d’échelle.

La suite ici : Des rubricards aux blogueurs, quand les consommateurs créent l’information | InaGlobal

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.