«Sans corps intermédiaires, les tabous antisémites sautent»





Raphaël Glucksmann voit dans la violence qui s’exprime ces temps-ci un inquiétant déplacement du virtuel des réseaux sociaux vers la réalité. «Le fait qu’un mouvement social soit à ce point pollué par les antisémites est largement lié à l’absence de cadre et à la crise des corps intermédiaires, les syndicats et les partis politiques. Sans cadre institutionnel,  les tabous sautent, il n’y a plus de structure pour permettre de canaliser la colère, et la démocratie entre en crise.



«L’attaque antisémite à l’encontre d’Alain Finkielkraut, samedi, est d’une gravité extrême. Elle s’ajoute à d’autres faits alarmants. La libération de la haine que l’on notait sur les réseaux sociaux se déplace dans la rue. Le virtuel devient physique. Le mouvement des gilets jaunes est-il déligitimé dans son ensemble par de tels actes ? Je ne pense pas. Les causes de la colère sociale demeurent et tous les gilets jaunes ne peuvent être résumés aux violences et aux actes antisémites. On vit un moment « campiste » qui met souvent la pensée hors jeu. D’une part, ceux qui soulignent l’importance du mouvement ont tendance à minorer les actes antisémites. A l’inverse, certains tentent de réduire le mouvement social à ces manifestations violentes et détestables. C’est une erreur grave dans les deux cas.

«Le fait qu’un mouvement social soit à ce point pollué par les antisémites est largement lié à l’absence de cadre et à la crise des corps intermédiaires, les syndicats et les partis politiques. On aurait tort de prendre l’absence des organisations syndicales et politiques comme une simple émancipation, un phénomène positif en soi. Syndicats et partis permettent d’installer des tabous, des règles, des principes de vie en société sur lesquels on ne peut revenir. Sans cadre institutionnel, sans corps intermédiaire, les tabous sautent, il n’y a plus de structure pour permettre de canaliser la colère, et la démocratie entre en crise. Comment donner une dimension politique, et non raciste et antisémite, à la colère sociale sans syndicat, ni leader, ni programme ?

La suite icihttps://www.liberation.fr/debats/2019/02/18/raphael-glucksmann-sans-corps-intermediaires-les-tabous-antisemites-sautent_1710140

20.02.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.