«Sauver le climat, la seule guerre qui ne fera aucune victime»


guerre

 

Pour vaincre l’inertie des pouvoirs et le poids des lobbys, il est temps de déclarer la guerre au dérèglement climatique.  Le  projet de Pacte Finance-Climat européen a été lancé avec le climatologue Jean Jouzel et 500 personnalités de douze pays.  L’économiste Pierre Larrouturou (1) explique comment la finance peut paradoxalement aider à gagner cette guerre.

 

 


Les dinosaures ont disparu à cause d’une météorite… Mais cette fois, il n’y a aucune fatalité : la météorite, c’est nous. Il ne se passe plus un mois sans que des centaines de milliers d’hommes et de femmes voient leur vie bouleversée par une canicule, un feu de forêt, des pluies diluviennes ou des inondations… Au Japon, en juillet 2018, les inondations ont provoqué plus de 200 morts. En Europe, les vagues de chaleur et les feux de forêt sont de plus en plus fréquents. Plus personne ne peut douter de la réalité et de la gravité du dérèglement climatique.

Et les événements climatiques extrêmes se multiplient au point d’avoir un impact sur les récoltes…
Les compagnies d’assurances sont formelles : le nombre d’événements climatiques extrêmes a plus que doublé en moins de trente ans. En juin 2016, les inondations ont provoqué une perte de 31 % de la récolte de blé en France. En 2018, c’est la canicule qui a obligé les paysans à distribuer du foin dès le mois d’août car les pelouses étaient de vrais paillassons. Au Sahel, on subit la pire sécheresse depuis au moins 1 600 ans… En Afrique, on prévoit des pertes de récolte de 35 % à 60 % selon les régions, alors que la population du continent devrait doubler d’ici à 2050.

Si rien de décisif n’est mis en œuvre dans les prochaines années, nous ne pourrons pas éviter un réchauffement de la planète de 2 ou 3 degrés. Les conséquences seront dramatiques. Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) montre comment les émissions de CO2 et de méthane ont recommencé à augmenter dans tous les pays, y compris la France, mais ce rapport affirme aussi qu’il n’est pas trop tard pour agir. Pour gagner la bataille, il faut cesser de faire des petits pas. Il faut arrêter les rustines.

La suite icihttps://www.liberation.fr/planete/2019/01/01/pierre-larrouturou-sauver-le-climat-la-seule-guerre-qui-ne-fera-aucune-victime_1700598

4.01.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.