«Schild en Vrienden», un signal d’alarme pour la N-VA


signal

 

 

La découverte de déclarations et comportements sexistes, antisémites et racistes au sein du groupuscule « Schild en Vrienden » est un signal d’alarme pour la N-VA qui exerce, à l’évidence, une force d’attraction sur ces jeunes apprentis nazis.

 

 


Il y a deux façons de créer des extrêmes : en niant les problèmes que vivent les gens ou en désignant des boucs émissaires. On a beaucoup écrit et mis en cause ces derniers mois la responsabilité de ceux, à gauche notamment, qui ont minimisé la puissance du désarroi identitaire. Nous, les médias, devons aussi assumer notre part d’introspection dans l’analyse de la crise profonde de la démocratie à l’œuvre et du basculement de nombre d’électorats vers l’extrême droite.

Mais aujourd’hui, c’est l’autre partie de l’équation – la désignation des boucs émissaires – qu’il faut cibler. Et en Belgique, cela concerne la N-VA. La découverte de déclarations et comportements sexistes, antisémites et racistes au sein du groupuscule «Schild en Vrienden»interroge le parti de Bart De Wever. C’est un signal d’alarme pour un parti qui exerce, à l’évidence, une force d’attraction sur ces jeunes apprentis nazis.

Vendredi, nombre d’experts et de commentateurs du nord du pays lançaient un appel au parti de Bart De Wever : faites votre examen de conscience. L’éditorialiste du Morgen en particulier disait à juste titre que «  nettoyer  » ne suffirait pas, pas plus que retirer des cartes de parti ou rayer des noms des listes électorales. Ce serait un lifting qui s’attaquerait aux symptômes, aux signes extérieurs et non au cœur du problème.

Le parti nationaliste doit regarder la réalité en face : les discours tenus, la rhétorique utilisée, le matraquage de tweets provocateurs accompagnés parfois de ces « mèmes » revendiquant la vertu de l’humour ( !), le ciblage de groupes d’individus par leur ethnie ou leur religion, parlent à certains esprits, les radicalisent et légitiment leurs convictions racistes.

La suite ici : http://plus.lesoir.be/177318/article/2018-09-08/schild-en-vrienden-un-signal-dalarme-pour-la-n-va

9.08.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.