Où Sinclair Lewis nous rappelle que le populisme n’a rien d’impossible aux Etats-Unis


Sinclair Lewis

Dans « Impossible ici », nous voici à Fort-Beulah, petite ville du Vermont. Lors d’une réunion du Rotary Club, un général « éperdument nationaliste » annonce la couleur en évoquant « les émigrants crasseux » qui viennent d’Europe, et les thèmes des différents orateurs s’enchaînent contre « l’intellectualisme », le « matérialisme », le syndicalisme, les écrivains, les journalistes et même la paix.


Donald Trump remonte dans les sondages. Et le souvenir d’ « Impossible ici », de Sinclair Lewis, écrit alors que le fascisme triomphait en Europe, revient tarauder notre mémoire.

La suite ici : Où Sinclair Lewis nous rappelle que le populisme n’a rien d’impossible aux Etats-Unis – Livres – Télérama.fr

7.11.16



Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.