Sortir de l’âge des fossiles, la bataille du siècle


fossiles

L’état du monde aujourd’hui témoigne d’une double inégalité : dans les niveaux de vie et dans les émissions de gaz à effet de serre par tête.  L’écart est ici de 1 à 10 : un Américain dispose d’un revenu moyen de près de 50 000 dollars et émet 16 tonnes de CO2 chaque année ; un Indien dispose de 5 000 dollars et émet 2 tonnes de CO2. Dans les scénarios 2 °C, tous les pays devraient en 2050 se situer en dessous de 2 tonnes de CO2 par habitant…


Arrêter de brûler charbon, pétrole et gaz naturel pour se tourner vers un développement économique « bas carbone », tel est le défi de la transition énergétique engagée ces dernières années. Les incertitudes sur l’évolution du climat de la planète persistent. Jugez plutôt : entre le premier rapport des experts du GIEC publié en 1990 et le plus récent, paru en 2013, les fourchettes de réchauffement à l’horizon 2100 sont passées de 2-5 °C à 1,5–4,8 °C, en fonction des scénarios d’émission et des incertitudes des modèles ! La réduction de ces incertitudes ne viendra certainement que des manifestations explicites du changement climatique ; ainsi les preuves arriveront toujours trop tard.

Nous sommes face à un cas d’école pour l’application du principe de précaution : pas de preuves, mais des indications scientifiques convergentes et fiables. D’où l’objectif des 2 °C de réchauffement à ne pas dépasser sur le siècle et, depuis la COP21 de Paris fin 2015, celui de se rapprocher de 1,5 °C.


La suite ici : Sortir de l’âge des fossiles, la bataille du siècle

13.12.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.