Souverainistes, néo-conservateurs et Bernard de la Villardière: nous étions à la soirée de lancement de RT


RT

Ici, pas de caviar Petrossian à la louche, mais un jeu des sept familles grandeur nature, une auberge espagnole des souverainistes de tout poil. Avant d’être une chaîne, RT est un réseau.


Pour son lancement en France, la chaîne financée par le Kremlin a sorti le grand jeu, mardi 19 décembre, lors d’une soirée se déroulant au cœur du bois de Boulogne. Au programme, des personnalités controversées et un leitmotiv : aller à contresens de la pensée dominante…

La nuit tombée, depuis les contre-allées boueuses et embrumées du bois de Boulogne, le pavillon d’Armenonville se dessinerait presque comme une forteresse assiégée nantie de maîtres-chiens. Surtout lorsqu’on l’approche par le flanc, à la hussarde, les pieds trempés, un mardi soir avant Noël. RT, anciennement Russia Today, y lance sa chaîne en français, disponible sur le câble, le satellite, et le canal 359 de Free. RT, 20 millions d’euros de budget, intégralement financée par le Kremlin ; RT, anathémisée « organe d’influence » par Emmanuel Macron au mois de mai ; RT, citée 63 fois dans le rapport des services de renseignement américains sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle ; RT, ouvragée pour la France depuis trois ans, mise sur orbite en trois mois ; RT, poste avancé de la guerre de l’information selon Poutine ; RT, qui a reçu l’imprimatur du CSA pour émettre dans l’Hexagone. Russia Today, Russia tomorrow et aussi les jours d’après.


La suite ici : Souverainistes, néo-conservateurs et Bernard de la Villardière : nous étions à la soirée de lancement de RT – L’actu Médias / Net – Télérama.fr

24.12.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.