Steve Bannon, l’agent trouble venu d’Amérique






L’Histoire prend parfois d’étranges détours, ironiques, paradoxaux. Prenez le cas de Steve Bannon, le banquier prédicateur raciste, proche de Donald Trump, venu prêter main-forte aux partis d’extrême droite européens durant la campagne électorale. Ces derniers l’avaient reçu en fanfare il y a quelques mois, voyant en lui un apôtre sillonnant le Vieux Continent pour le sauver des flammes de l’enfer « démocrate », haranguant les foules béates, défendant la supériorité de l’homme blanc.



L’ancien responsable du secteur « fusion-acquisition » de Goldman Sachs, avec son look de Crocodile Dundee sur le retour, barbe de trois jours, parka et chemise noire, était en voie d’adulation. N’était-il pas celui qui osait dire tout haut ce que les citoyens européens pensaient tout bas ? Son message était sans ambiguïté : il débarquait chez les peuples affaissés par trente ans d’européanisme mortifère pour les galvaniser, et surtout, mener un combat idéologique et culturel : les préparer à l’affrontement contre les hordes venues d’Afrique.

Fascinés par le messianisme très national-socialiste de ce richissime touche-à-tout, média, cinéma, publicité, les dirigeants des partis populistes l’ont accueilli à bras ouverts. L’homme se targuait même d’être un disciple de Gramsci, le philosophe marxiste italien, pour qui le vrai pouvoir était celui de l’hégémonie culturelle sur les peuples. Et les droites extrêmes de s’engouffrer dans cette voie, celle de la bataille des idées, à ciel ouvert, en osant affirmer les valeurs les plus ténébreuses, celles qui ont conduit aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Bannon superstar !

Et puis, patatras ! La belle mécanique s’est enrayée. Pour cause d’emballement. Le prophète US a pris la grosse tête, s’est mélangé les pédales, en parlant trop. A propos de l’Europe, il a dévoilé un peu trop ses ambitions mégalomaniaques :

Si je plante un pieu dans le cœur du vampire, tout commencera à se désintégrer.

La suite ici : Steve Bannon, l’agent trouble venu d’Amérique

25.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.