« Le viol de guerre est une arme à déflagrations »

  Le viol de guerre est une arme à déflagrations multiples. Denis Mukwege a une formule assez explicite : il parle de métastases d’un cancer. Il y a bien-sûr le traumatisme physique et psychologique, mais aussi tous les autres effets dominos du viol. C’est dans le domaine aussi de la « réinsertion » des victimes que la communauté […]

7 10 18 mini-punaise istacec