Silence, on vide les mers et océans

Deux bateaux-usines sous pavillon lituanien et néerlandais viennent de racler la Manche. Pendant ce temps, à Bruxelles, on tergiverse et à Paris, le ministère de l’agriculture estime que «l’activité de ces navires n’a pas d’impact sur les possibilités de pêche des navires français». Que va coûter un tel déni? L’Atlas de l’anthropocène tire la sonnette […]

19 11 19 mini-punaise istacec