Theresa May trouve une majorité pour un accord condamné par avance


majorité

 

Pendant ce temps, un groupe baptisé « new IRA » (Nouvelle armée républicaine irlandaise) a renoué avec les attentats. Un ancien commandant de l’IRA du temps des « troubles » glisse que la violence pourrait reprendre si la communauté nationaliste nord-irlandaise se « sentait trahie » avec la mise en oeuvre d’un Brexit dur, sans accord.

 

 


La Chambre des Communes a donné une majorité à la proposition défendue par Theresa May, ce mardi 29 janvier. Après avoir intégré un amendement retoquant l’idée d’un « filet de sécurité » pour prévenir le retour à une frontière physique entre les deux Irlande, la première ministre va donc devoir revenir à Bruxelles pour tenter de renégocier sur ce sujet plus délicat que jamais. Mais l’Union européenne a dégainé la première, affirmant dès lundi que ce point ne serait pas rediscuté. « Les négociations sont finies« , a rappelé Sabine Weyand, l’adjointe allemande au négociateur en chef de l’Union européenne. Elle a également affirmé que le risque d’une sortie du Royaume-Uni sans accord est « élevé« .

Dans une ambiance délétère, où les cris ont succédé aux insultes et aux lazzi, la Chambre des Communes a passé son mardi après-midi à débattre d’un plan qui n’a de B que le nom. Un exercice rendu obligatoire par la défaite cruelle qu’a connue Theresa May sur son premier projet. La première ministre n’a modifié sa copie qu’à la marge, confirmant que la Grande-Bretagne paiera la facture du divorce (39 milliards de livres) et souhaitant que la période de transition soit étendue au 31 décembre 2021 (au lieu de 2020). Et pour sceller l’unité des conservateurs, ce qui semble être sa seule obsession, la première ministre a accepté un amendement déposé par Graham Brady, le patron du 1922-Committee, qui rassemble les backbenchers tory.

La suite ici : Brexit : Theresa May trouve une majorité pour un accord condamné par avance

31.01.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.