Torture en Syrie : la mort pour dessein


torture

 

 

Le professeur de dessin Najah Albukai a vécu les horreurs des geôles de Bachar al-Assad, tombeau de milliers d’innocents. Exilé en France, il raconte au travers de ses croquis la barbarie d’un régime sans limite.

 


Ses cauchemars, Najah Albukai les a «mis dans ses dessins». «J’en ai des centaines, des étagères remplies», dit-il. Najah, 49 ans, a passé plus d’un an dans les geôles syriennes. Il a été frappé, torturé, humilié. Il a vu des codétenus agoniser pendant des jours avant de mourir, allongés à ses côtés. Il a transporté des corps amenés par des militaires syriens depuis d’autres prisons. Il n’a rien oublié et a tout dessiné.

Najah Albukai n’est pas un jihadiste. Il n’a pas non plus fait partie de la rébellion armée. Il était professeur de dessin dans une université damascène et vivait à Jdaydé, une ville de banlieue de 15 000 habitants, quand le soulèvement a éclaté au printemps 2011. «J’ai participé à plusieurs manifestations dans la Ghouta occidentale et à Daraya. Mais j’ai été dénoncé. J’ai quitté ma maison pour me cacher à Damas»,explique-t-il. En juillet 2012, il est arrêté une première fois. Il est accusé d’«affaiblissement du sentiment national et de troubles publics».

Envoyé au «centre 227», géré par les services de renseignement militaires, il est enfermé, avec 70 autres détenus, dans une cellule en sous-sol de 5 mètres sur 3. Les tortures et les coups sont quotidiens. «Ils pratiquaient beaucoup la chaise allemande. Les aisselles sont coincées dans le haut de la chaise et ils appuient sur les jambes. On a le dos tordu. J’ai vu plusieurs prisonniers qui avaient la colonne vertébrale brisée.» Il y a aussi la torture qui consiste à attacher les prisonniers à un crochet fixé au plafond pendant plusieurs heures. Les repas, essentiellement du riz et du pain, sont jetés au milieu de la cellule sur un sac en plastique où tout le monde se sert.

La suite ici :http://www.liberation.fr/planete/2018/08/12/torture-en-syrie-la-mort-pour-dessein_1672319

15.08.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.