Une unique transaction Bitcoin consomme autant d’énergie qu’une maison en une semaine


transaction Bitcoin

Dans le contexte du changement climatique, la question de l’empreinte environnementale de Bitcoin est plus que légitime, et doit orienter le développement de la cryptomonnaie. Que voulons-nous en faire ? Les transactions doivent-elles systématiquement contourner les tiers de confiance (comme les banques et les sociétés de cartes de crédit), qui peuvent être beaucoup plus efficaces que le réseau décentralisé de Bitcoin ?


La valeur du Bitcoin a grimpé en flèche cette année, proportionnellement à la consommation électrique des mineurs : ceux-ci doivent utiliser des ordinateurs de plus en plus puissants afin de continuer à extraire la monnaie numérique.

L’index de l’analyste Alex de Vries, Digiconomist, estime qu’avec les prix actuels, les mineurs doivent consommer plus 24 térawattheures d’électricité par an pour résoudre les énigmes cryptographiques de plus en plus complexes qui leur permettront d’obtenir de nouveaux Bitcoins. C’est à peu près ce que consomme le Nigeria, un pays de 186 millions d’habitants, en un an.

On totalise une moyenne de 215 kilowattheures (KWh) d’énergie par transaction Bitcoin (il y a actuellement 300 000 transactions par jour environ). Sachant que le ménage moyen américain consomme 901 KWh par mois, chaque transfert de Bitcoin représente assez d’énergie pour faire fonctionner une maison bien équipée pendant près d’une semaine. De même, l’indice de De Vries montre que les mineurs Bitcoin du monde entier consomment assez d’électricité pour alimenter 2,26 millions de foyers américains simultanément.


La suite ici : Une unique transaction Bitcoin consomme autant d’énergie qu’une maison en une semaine – Motherboard

14.11.17

Ana

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.