L’administration Trump abroge la mesure phare d’Obama sur le climat


Trump abroge

Le plan pour une énergie propre, qui avait été signé en 2015 et visait principalement les centrales à charbon, était fustigé par Donald Trump depuis son élection.


S’il est un sujet sur lequel Donald Trump fait preuve d’une certaine suite dans les idées, c’est bien celui du climat. Après la signature, fin mars, d’un décret sur l’indépendance énergétique qui ouvrait la voie à un réexamen de la politique climatique de Barack Obama, puis la décision, le 1er juin, de retirer les États-Unis de l’accord de Paris, le président républicain s’oppose, une fois de plus, aux engagements de réduction des gaz à effet de serre pris par son prédécesseur pour endiguer le réchauffement climatique.

« La guerre contre le charbon est finie », claironnait, lundi 9 octobre, M. Pruitt, usant des mêmes mots que Donald Trump lors d’un discours, fin juin, sur le développement du secteur énergétique. Mais ce message en direction de l’opinion fait fi de la réalité économique américaine. Le deuxième plus gros pollueur mondial, derrière la Chine, comptait 523 centrales à charbon en 2010. Il en recensait 287 le 1er juillet. Moins de 80 000 salariés travaillaient en 2016 dans ce secteur pourvoyeur de plus de 800 000 emplois dans les années 1920, rappelle un récent documentaire, From the Ashes, réalisé avec le soutien financier de Bloomberg Philanthropies, la fondation de Michael Bloomberg, très impliqué dans la mobilisation des villes face au changement climatique et très critique sur les choix énergétiques de Trump.
La suite ici : L’administration Trump va abroger la mesure phare d’Obama sur le climat

11.10.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.