Naomi Klein: « Trump est vulnérable parce qu’il a menti à ses partisans »


vulnérable

Le parti (démocrate) doit se demander comment il a pu perdre cette élection contre un candidat aussi faible et pathétique. L’establishment du parti est obsédé par le rôle de la Russie et cela ne fait que renforcer l’idée que les démocrates se sont fait voler l’élection. Cela leur évite d’avoir à se pencher sur leurs propres erreurs et de chercher à analyser pourquoi ils n’ont pas pu galvaniser leur base et pourquoi 90 millions d’Américains n’ont pas pris la peine de voter.


A 47 ans, l’essayiste et journaliste Naomi Klein, canadienne et américaine, veut poser les bases d’une résistance efficace à Donald Trump. Dans son dernier livre, Dire non ne suffit plus (Actes Sud), paru en France le 8 novembre, la militante altermondialiste exhorte les forces progressistes à s’unir. Et jette un regard sans complaisance sur un Parti démocrate à bout de souffle, qu’elle rêve de voir enfin basculer à gauche. Libération a rencontré Naomi Klein, de passage à Paris

Vous avez mis plusieurs années à écrire chacun de vos livres précédents. Celui-ci a été rédigé en quelques mois. Pourquoi une telle urgence ?

Je pense qu’après le rythme effréné des premiers mois de Trump à la Maison Blanche, les gens ont faim de perspectives. Ils veulent des éléments, historiques ou autres, leur permettant de remettre les choses dans un contexte global. C’est une approche saine, car si nous vivons en permanence dans l’instant, il est facile d’être désorienté, d’autant que Trump est très doué pour nous maintenir dans cet état.

Un an après l’élection de Trump, quel est votre état d’esprit ?

Je suis très inquiète. Je n’ai pas l’impression que les opposants à Trump, même s’ils reconnaissent les dangers de sa présidence, sont aussi concentrés, organisés et stratégiques qu’ils le devraient. L’énergie débordante des premiers mois de la présidence Trump, avec la marche des femmes, la mobilisation contre ses décrets migratoires ou la mobilisation politique de gens qui ne s’étaient jamais impliqués auparavant, n’a pas encore été transformée en une force capable de battre Trump lors d’une élection.


La suite ici : Naomi Klein : «Trump est vulnérable parce qu’il a menti à ses partisans» – Libération

15.11.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.