Trump lance une réforme visant les migrants les plus démunis





Le président américain veut mettre en place un système qui évalue si un migrant constitue une “charge pour la société”. Il a annoncé le 12 août de nouvelles mesures dans ce sens. Sont visés les étrangers touchant des aides sociales ou étant susceptibles de les percevoir.




L’administration Trump prend de nouvelles mesures législatives restrictives visant les migrants aux Etats-Unis. Le gouvernement l’a annoncé lundi 12 août, les migrants bénéficiant de prestations sociales risquent à présent de se voir refuser la nationalité américaine, relate l’AFP. Ces mesures ciblent des millions de travailleurs majoritairement hispaniques, occupant généralement des emplois peu rémunérés.

Ainsi, les migrants que l’administration américaine jugera comme susceptibles de devenir des « charges pour la société » se verront refuser l’accès au territoire. Ceux se trouvant déjà aux Etats-Unis se verront refuser la « green card » (« carte verte »), le permis de séjour américain, précise la nouvelle réglementation publiée par la Maison Blanche. S’ils ont déjà cette carte, ils ne pourront pas obtenir la nationalité américaine.

Sont visés les migrants démunis, qui bénéficient à leur arrivée sur le territoire américain, pendant une période limitée, d’allocations logement ou de bons alimentaires. Elle est aussi destinée à décourager les candidats à l’immigration peu qualifiés qui espèrent obtenir l’asile.

La suite ici : Trump lance une réforme visant les migrants les plus démunis

14.08.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.