UE – Turquie: rien ne fonctionne


Turquie

Outre la difficulté politique et morale de coopérer avec le système totalitaire mis en place par le président-dictateur Erdogan, force est de constater que le « deal » ne fonctionne pas. 801 réfugiés ainsi « blanchis », c’est la preuve que l’objectif de cet accord n’est pas atteint.


Elle était fière, l’Union Européenne. Sous la pression de la chancelière allemande Angela Merkel, l’UE avait conclu un accord avec la Turquie de Recep Tayyip Erdogan qui prévoyait que la Turquie accepte le renvoi de réfugiés ayant gagné « illégalement » le territoire de l’Union, pour envoyer de son côté un réfugié « légal » vers l’Europe. Pour ce faire, l’UE s’était engagée à verser des milliards d’euros au régime d’Erdogan, dans l’espoir de pouvoir « troquer » tous les ans jusqu’à 72.000 réfugiés « légaux » contre le même nombre de réfugiés « illégaux ». Pendant les 9 premiers mois de cet accord, seulement 801 réfugiés « illégaux » ont ainsi été renvoyés en Turquie.

L’accord entre l’UE et la Turquie pose de nombreux problèmes. Déjà la distinction entre réfugiés « légaux » et « illégaux » constitue un vrai cynisme à un moment où il n’existe aucun « corridor sûr » permettant aux réfugiés d’arriver sain et sauf en Europe pour y déposer une demande d’asile. Donc, quelque part, la définition de la légalité d’un réfugié est assez arbitraire.
La suite ici : UE – Turquie : rien ne fonctionne | Eurojournalist(e)

10.01.17

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.