Un an après, le désenchantement de Gaza vis-à-vis de la « marche du retour »






Gaza célébre, samedi 30 mars, le premier anniversaire d’un mouvement  de protestation dans lequel 195 personnes ont été tuées et 7 100 blessées par balles.




Facebook fait pleurer parfois, en exhumant le passé. Ce matin, Issam Hammad a versé quelques larmes en revoyant une vidéo enregistrée il y a un an, à la veille du lancement de la « marche du retour » à Gaza, le long de la frontière. Lui qui fut l’un des initiateurs de cette mobilisation inédite y appelait les habitants à participer massivement, persuadé que les soldats israéliens ne les menaceraient pas, de l’autre côté de la clôture.

« Le lendemain, je suis arrivé à 10 heures sur place. C’était stupéfiant, des dizaines de milliers de personnes étaient déjà là. Mais dès 11 heures, j’appelais les gens à cesser la marche, pour ne pas perdre une seule vie. »

Ce jour-là, les tireurs d’élite israéliens, allongés derrière les monticules de sable, tuèrent 16 personnes. Depuis, en un an, le bilan de la marche s’est élevé à 195 morts et près de 7 100 blessés par balles.

La suite ici : Un an après, le désenchantement de Gaza vis-à-vis de la « marche du retour »

31.03.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.