Une coalition de gauche progressiste au Parlement européen : un rêve éveillé ?



 




 

Des gilets jaunes aux mouvements sur le climat en passant par les actions syndicales, les mobilisations récentes questionnent le rôle et la fonction de l’Union européenne. Dans un contexte de Brexit, avec la montée en puissance des droites populistes et extrêmes dans nombre de pays européens, il semble essentiel de questionner la possibilité d’une alliance des gauches pour imposer un « autre agenda européen ».



 

Rappelons d’emblée un fait connu : la « gauche politique européenne » est une sorte de fiction. Sur nombre de dossiers, les partis « de gauche » ont voté très différemment au Parlement européen durant la législature qui s’achève [1]. Qu’en sera-t-il pour la suivante ?

Pour commencer, ces partis sont d’accord sur un point essentiel : l’abolition de la logique néolibérale en Europe, dont le bilan social est désastreux. Ainsi ils entendent lutter contre la concurrence toujours plus effrénée, contre l’évasion fiscale et contre l’austérité. Philippe Lamberts fustige la pensée unique qui domine l’Europe : « Les néolibéraux sont persuadés que ce qui est bon pour les riches est bon pour tout le monde, que ce qui est bon pour les multinationales est bon pour tout le monde. Ils continuent à croire cela. Ils sont pour certains d’entre eux incapable de penser l’alternative, ce qui est la définition de la pensée unique ». Pour lui, la théorie du ruissèlement est un leurre et n’a fait que creuser davantage les inégalités dans la population européenne.

Dans la même veine, Paul Magnette souligne « qu’un certain nombre d’hommes politiques continuent d’être pollués par l’idéologie de l’austérité et continuent à penser que l’investissement public est forcément une mauvaise chose et qu’il faut favoriser le privé. Il y a une forme de blocage idéologique qui est très marquant » et « une guerre d’hégémonie culturelle à gagner ». À le suivre, c’est le logiciel néolibéral de la majorité des élites politiques qui empêche un quelconque changement.

La suite icihttp://www.revuenouvelle.be/Une-coalition-de-gauche-progressiste-au-Parlement

30.05.19

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.