Une politique commune de l’immigration, un cadeau aux démagogues


cadeau

 

 

Si demain on communautarise le contrôle des frontières extérieures, le droit au séjour des étrangers et le droit d’asile, ce n’est pas précisément une politique d’ouverture et de solidarité entre Etats membres de l’Union qui s’imposera. On en a eu un bon aperçu tous les gouvernements, y compris socialistes, n’ont rien trouvé à redire à l’accord négocié par l’Allemagne qui a sous-traité le droit d’asile à la Turquie d’Erdogan

 

 

Le constat est unanime : l’Union a été et est toujours incapable de gérer la « pression » migratoire qui, même si on est loin des sommets atteints à l’été 2015, ne se dément pas. Cet échec a un prix politique élevé : un peu partout en Europe, des partis « populistes » (ou plutôt démagogues) et d’extrême-droite font des scores que l’on pensait impossibles depuis la chute des régimes fascistes en 1945, certains d’entre eux parvenant même à s’installer au pouvoir comme en Autriche ou en Italie. Plus inquiétant encore : des forces politiques classiques, qu’elles soient conservatrices, libérales ou sociales-démocrates, inquiètes de cette percée, ont fait leur une partie de la rhétorique des démagogues anti-immigration et adoptent des mesures qu’ils ne renieraient pas.

Les démagogues de tous poils l’ont bien compris : la sortie de l’Union et l’abandon de l’euro ne font plus recette depuis le référendum sur le Brexit. C’est pourquoi ils sont revenus à leur cœur de métier, le rejet de l’immigration, surtout musulmane. Bien sûr, l’europhobie n’est jamais loin, puisque l’Union est accusée tout à la fois d’être incapable de juguler ces arrivées jugées massives, de ne pas être solidaire des pays de la « ligne de front » (Grèce, Italie et, dans une moindre mesure, Espagne) ou, à l’inverse, de vouloir imposer une solidarité à des pays souverains.

La suite ici : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/2018/06/06/une-politique-commune-de-limmigration-un-cadeau-aux-demagogues/

8.06.18

Istacec

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.