#JamaisSansElles: « Plus que jamais, la visibilité des femmes est menacée »


visibilité des femmes

Avec #JamaisSansElles, il s’agit d’une invitation à ne plus dissimuler l’intelligence des femmes. A l’école, jusqu’au lycée, les filles réussissent mieux que les garçons. Elles ont une meilleure capacité qu’eux à effectuer plusieurs tâches en même temps. Ça commence à se gâter à l’université où certaines filières, notamment scientifiques leur sont plus difficilement accessibles.


J’appartiens à une génération qui a découvert la mixité dans les petites classes de l’école élémentaire. C’était les années 60. J’étais au CE1 quand tout à coup, les filles ont débarqué. C’était un vrai bonheur! Même si on continuait la plupart du temps, à cet âge là, à jouer entre garçons. Cet événement a tout de même contribué à façonner ma personnalité. Je me souviens comme je plaignais ceux de mes camarades qui devaient rejoindre des écoles privées non-mixtes. Quelle tristesse!

Pour moi il n’y avait donc rien de plus naturel que d’adhérer dans l’instant à la proposition de Tatiana F-Salomon et de Guy Mamou-Mani lorsqu’ils proposèrent de lancer #JamaisSansElles en janvier dernier au cours d’un dîner très gai du Club des Gentlemen.

La suite ici : #JamaisSansElles: « Plus que jamais, la visibilité des femmes est menacée » – L’Express

31.08.16

Istacep

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.